S’engager dans le bénévolat est un acte important et exigeant.

Nos différentes formes de bénévolat

Auprès des enfants

Notre principale mission est de divertir les enfants à l’hôpital. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, tous ne sont pas hospitalisés. En tant que bénévole, nous pouvons être présents :
♦ en chambre dans le cas d’une intervention nécessitant une hospitalisation en ambulatoire ou de plusieurs jours, voire semaines;
♦ en salle de jeux si, dans le cadre d’une hospitalisation de jour ou classique, l’enfant peut sortir de sa chambre;
♦ en salle d’attente dans un service de consultation;
♦ aux Urgences où les délais de prise en charge peuvent être très longs et le stress des parents important;
♦ lors des Matinées Récréatives qui permettent, un dimanche par mois, de faire rentrer à l’hôpital Necker magiciens, conteurs, musiciens, danseuses, marionnettistes et tant d’autres artistes en chambre ou dans les parties communes.

Auprès des parents

Nous sommes aussi là pour être à l’écoute des parents qui peuvent vivre un grand moment d’angoisse. Notre rôle est alors de les écouter mais sans jamais nous substituer au corps médical. Une attention tout particulière est accordée aux parents
♦ au pré bloc car les parents ne peuvent, en général, pas rester avec leur enfant lorsque celui-ci est emmené au bloc opératoire pour une intervention;
♦ en réanimation qui est un service spécialisé où sont hospitalisés les patients les plus graves. Ils y bénéficient d’une surveillance constante des fonctions vitales comme la ventilation, l’oxygénation, la pression artérielle, les fonctions cardiaque et rénale;
♦ aux Urgences;
♦ dans les services d’hospitalisation où les parents peuvent parfois se sentir submergés par leurs sentiments.

Auprès de l’association

Vous souhaitez nous aider mais vous ne souhaitez pas intervenir à hôpital ? Parfait ! Nous avons besoin de toute votre expertise et bonne volonté pour nous épauler :
♦ de manière régulière dans des fonctions administratives : gestion des stocks de matériel et de cadeaux, organisation des réunions de recrutement….
♦ lors d’événements ponctuels : rénovation des locaux, distribution de cadeaux, événementiel…

Cas d’hospitalisation

Hôpital de jour ou chirurgie ambulatoire

L’admission, le traitement et la sortie se font le même jour. Cette modalité de soins permet à l’enfant de regagner son domicile le jour même du traitement et évite ainsi de passer une ou plusieurs nuits à l’hôpital. L’objectif de l’hôpital de jour est de fournir une prise en charge médicale multidisciplinaire (investigations pour le diagnostic d’une maladie, bilans de surveillance des interventions et des soins chirurgicaux, soins médicaux…) concentrée sur une journée ou demi-journée, ne nécessitant pas une hospitalisation complète mais ne pouvant pas être effectuée en consultation externe. (source : ameli.fr)

Hospitalisation classique

Appelée également hospitalisation à temps plein ou hospitalisation complète c’est l’hospitalisation durant laquelle l’enfant est hébergé à l’hôpital et installé physiquement dans un lit pendant au moins une nuit. (source : ameli.fr)

Urgences

Le passage aux urgences ne se fait pas selon l’ordre d’arrivée mais selon le degré de gravité des affections. Si l’enfant présente une affection de caractère grave, il sera vu au plus vite par un médecin. Pour les cas moins graves, plusieurs raisons peuvent amener un temps d’attente entre l’examen de l’infirmière d’accueil et l’examen par le médecin vers lequel l’enfant a été orienté par celle ci : soit tous les médecins du service sont déjà occupés du fait de l’arrivée d’un grand nombre de patients en même temps, soit des enfants plus gravement atteints doivent être vus en priorité.

Après avoir pris connaissance des résultats des examens qu’il a demandés, le médecin décidera : soit du retour de l’enfant à son domicile (avec ou sans rendez-vous de consultation ultérieur), soit de l’hospitalisation de l’enfant. (source : http://hopital-necker.aphp.fr)

Réanimation

La mission du service est d’accueillir tous les enfants en situation de détresse vitale, ou en situation d’affection aigue grave nécessitant une surveillance rapprochée, de nature médicale ou chirurgicale.

L’enfant à l’hôpital

“Quels que soient son état de santé et le pronostic de sa maladie, l’enfant a droit à l’enseignement, à la culture et aux loisirs.” Dr Pierre CANOUI.

L’enfant ne se projette pas, il vit dans l’immédiateté. Il n’est pas rare de voir des enfants avec de lourdes pathologies, plein d’entrain et prêts à jouer. L’enfant choisit la personne avec qui il veut échanger. Mais il est possible qu’il refuse ce moment de partage. Le rôle du bénévole est d’accompagner l’enfant et sa famille le temps de sa permanence. En aucun cas le bénévole ne doit se projeter à la place de l’enfant ou de sa famille. Ainsi, même s’il n’y a pas de traces visibles du passage de la famille, il ne faut pas supposer qu’elle ne rend pas visite à l’enfant ni qu’elle est défaillante.

La multiculturalité à l’hôpital

“Notre action s’inscrit dans un cadre institutionnel qui intègre les valeurs républicaines d’égalité, de fraternité et de solidarité, de liberté et d’autonomie, mais aussi de laïcité dans le respect des croyances de chacun.” Dr Pierre CANOUI.

Nous intervenons dans des centres hospitalo-universitaires qui traitent souvent des maladies graves et parfois très rares. De ce fait, les bénévoles sont amenés à côtoyer des familles de milieu et de nationalités très différents. Dans le cas de maladies rares, certaines familles auront fait le déplacement depuis un pays étranger uniquement le temps de l’hospitalisation et ne parlent pas français. Chacune aura ses règles et ses principes. Il convient donc de s’adapter à chaque cas et de ne surtout pas sur-réagir à une situation. De même le bénévole aura à coeur d’agir et de parler avec prudence pour ne brusquer ni l’enfant ni sa famille.

Diversité des âges

Du fait de la diversité des services dans lesquels nous intervenons, le bénévole sera en contact avec des enfants de tous les âges. Certains protocoles de soins sont suivis en pédiatrie jusqu’à la veille des 21 ans de l’enfant. En aucun cas il n’est possible pour un bénévole de sélectionner une tranche d’âge ou d’en exclure une. Le bénévole s’engage à interagir avec tous les enfants disponibles de son service en veillant à respecter leur volonté.

Nos exigences pour devenir bénévole

ENGAGEMENT : 1 an minimum

RESIDENCE : Paris et Ile-de-France uniquement

AGE :  20 ans-70 ans 

REGULARITE : 3 à 4 heures consécutives par semaine

 

 

Notre formulaire de candidature

Vous souhaitez vous engagez avec nous ? Nous vous remercions de tout coeur pour cette démarche ! Mais tout d’abord, faisons connaissance…

Notre formation des bénévoles

Attention, en raison des événements récents liés à l’épidémie de Covid19, le recrutement et la formation de bénévoles sont suspendus actuellement.

Notre parcours de recrutement

Contact téléphonique

Réunion de présentation

Réunion d’information

Trois stages de 4 heures

Journée de formation

Notre formation continue

Tout au long de l’année, nous proposons à nos bénévoles de se retrouver pour échanger et découvrir de nouveaux sujets ensemble. Ils ont ainsi pu assister à une conférence sur les tentatives de suicide chez les adolescents ou encore un atelier pour apprendre à réaliser des tours de magie…

Le soutien des hôpitaux dans la formation

Nous bénéficions de l’intervention de professionnels de l’AP-HP dans les formations que nous dispensons à nos bénévoles. Nous entretenons de ce fait un lien étroit et précieux avec les instances hospitalières tout en garantissant la qualité de nos formations.

Découvrez ici le calendrier des formations de l’AP-HP

Nos groupes de parole et de réflexion

Conscients que le statut de bénévole est en pleine mutation, nous souhaitons donner à chacun la possibilité d’exprimer ses idées et de faire évoluer l’association. Pour cela, nous avons mis en place des groupes de parole et de réflexion où chacun peut apporter sa pierre à l’édifice.